L'immobilier à Royan
28 août

Le point sur l’apport personnel avec votre agence immobilière de Royan !

maison unifamiliale Brabant, Belgique

Vous souhaitez acheter un bien immobilier à Royan, au bord de la mer, ou aux alentours ? Vous n’avez pas d’argent de côté ? Pas d’inquiétude. Il est évidemment possible d’emprunter à 110 % Surtout en ce moment où les conditions d’accès au crédit sont particulièrement excellentes. Selon le courtier Empruntis, les banques ont été plus souples au 2e trimestre : elles ont accordé davantage de crédit à ceux qui n’avaient pas d’apport personnel. Les emprunts à 110 % ont en effet connu une augmentation, passant de 8,9 % au 1er trimestre 2016 à 10 % au 2e. Mais on ne va pas vous mentir, pour emprunter dans les meilleures conditions, il est plus sage de présenter à votre banque un bon dossier et qui dit bon dossier, dit économies ! En effet, l’apport personnel rassure les banques sur la capacité des candidats à l’emprunt à gérer un budget. En général, les banques considèrent qu’un bon apport représente 20 à 30 % du prix global d’un projet immobilier. Mais 10 % peuvent déjà suffire.

Sans apport, autant vous le dire, il est plus difficile d’obtenir le taux le plus bas possible. Votre agence immobilière de Royan vous en fait la démonstration : en juillet dernier, un couple d’emprunteurs a obtenu un taux exceptionnel de 0,90 % sur 20 ans, passant ainsi sous la barre symbolique des 1%. Comment ont-ils réussi cet exploit ? C’est simple, leur profil a séduit la banque et ils ont ainsi pu négocier une forte décote, alors que le taux affiché par cette banque est habituellement de 1,50 % sur 20 ans, ce qui est déjà un bon taux : il s’agissait d’un couple de primo-accédants avec 6000 € de revenus nets mensuels à deux et 50 000 € d’apport qui désirait acheter sa résidence principale pour un montant de 350 000 €. « Ce niveau de taux auquel on ne s’attendait pas s’explique par la forte concurrence interbancaire dans cette région, dans un contexte où les banques ont en outre toujours une très forte volonté de prêter avec des objectifs de production de crédit élevés qu’elles n’ont pas encore atteints », analyse Sandrine Allonier, directrice des partenariats bancaires de Vousfinancer.com.

O.D. / Bazikpress © mariesacha

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée