L'immobilier à Royan
26 Avr

Soyez objectif sur l’état de votre maison à vendre à Saint-Georges-de-Didonne !

Avec les taux en chute libre depuis le début du mois de mars, les acheteurs font leur grand retour sur le marché immobilier. Toutefois, ce n’est pas une raison pour mettre votre maison de Saint-Georges-de-Didonne en vente dans n’importe quelle condition.

Pour séduire un acheteur, il faut la présenter sous son meilleur jour. Cette maison, vous y vivez depuis de nombreuses années… La voyez-vous encore telle qu’elle est ? Fera-t-elle envie ? Avant de vous lancer dans les visites, faites le tour de votre maison à Saint-Georges-de-Didonne, regardez les annonces des maisons à vendre à proximité de la vôtre, comparez les biens. Et posez-vous plusieurs questions ? Dans quel état est-elle ? Est-elle au goût du jour ? N’y a-t-il pas moyen de la rendre plus attractive ?

Évidemment, un acheteur ne cherche pas forcément le bien parfait. Il achète en connaissance de cause. S’il y a trop de travaux, il sait qu’il aura une marge de négociation… Mais le problème d’une maison à vendre en mauvais état, c’est que, premièrement, elle n’attire pas l’œil, deuxièmement, elle décourage les acheteurs et troisièmement, ce type de biens reste souvent très cher. Alors, ne vaut-il pas mieux faire de menus travaux pour rendre votre maison attrayante ou tout au moins vérifier que tout fonctionne (interrupteurs, robinets, chasse d’eau, serrures fenêtres…) ? Pas question qu’une poignée de porte reste dans les mains d’un visiteur…

Ensuite, faites-la briller : astiquez tout, du sol au plafond, et n’oubliez pas les interrupteurs, les poignées de portes et même celles des placards… Autre conseil : nettoyez les carreaux. Cela peut paraître idiot, mais plus votre maison sera lumineuse, plus elle sera « désirable » et plus elle aura de chance de séduire un acheteur rapidement. Pour rappel : la sensation d’espace et la lumière sont les principaux éléments qui font la différence entre deux logements aux caractéristiques identiques.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée