L'immobilier à Royan
1 Mar

Moins de ventes immobilières à Royan, mais pas de baisse de prix !

Bien sûr, le ralentissement actuel du marché immobilier n’épargne pas le Royan. Dans cette station balnéaire historique et réputée, les transactions se font moins vites et les candidats à l’acquisition prennent plus de temps avant de se décider. Il faut dire que le nombre de transactions immobilières est en baisse de 20% sur un an selon les chiffres de la dernière étude de conjoncture de Notaires de France. Mais là où les villes de province enregistrent des baisses de prix (-1,3% sur un an pour les appartements anciens, -1,5% pour les maisons anciennes) Royan, n’a pas enregistré de baisse de prix. Entre octobre 2011 et septembre 2012, la cote du mètre carré des appartements anciens a progressé de 6,1% à 2 860 euros le mètre carré selon les notaires  et le prix moyen des maisons s’est stabilisé à 230 000 euros.

Les statistiques des notaires qui ont le mérite de donner la tendance sur l’évolution du marché doivent cependant être nuancées selon les particularités propres à chaque bien. Le meilleur moyen de connaître la réalité actuelle du marché ? S’adresser à un agent immobilier local spécialiste du secteur. Seul un professionnel Royannais au courant du prix réel des dernières transactions saura vous aider à estimer les prix d’un appartement, d’une maison ou d’une villa à Royan. Les prix peuvent en effet varier dans des proportions très importantes selon les spécificités des logements. Constructions des années 50, maison, chalets, castel ou Villa Belle Époque, il  y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Vous gagnerez un temps précieux en confiant votre projet d’achat ou de vente à un agent immobilier, qui pourra vous présenter les subtilités de chaque micro-marchés. Des petits immeubles de deux étages en front de mer, aux somptueuses villas avec clocheton sur les toits du secteur résidentiel du Parc en passant par les habitations sur les rochers face à la mer du prestigieux quartier de Pontaillac.

 

L.D-BazikPress© Daoud – Fotolia.com

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée